Montage de l’ASW 28 Electrique S2G


L’ASW 28 E de Passions – Aéro ! Photo RG

Je recherchais un planeur plus performant. Je suis tombé par hasard sur un kit de chez S2G :  un ASW 28 de 3.40 mètres d’envergure. Le soucis étant que je ne construis pas en général, j’ai passé l’info à mon ami Roger qui est à la recherche d’une belle semi-maquette. N’étant pas intéressé actuellement par la construction d’un grand planeur, il s’est proposé de me monter ce modèle. Nous sommes donc partis chercher ce kit dans le Lot-et-Garonne. Il est de belle facture et profitant de l’occasion, j’ai pris toute la panoplie électronique nécessaire pour l’équiper convenablement. Celui-ci sera monté en version électrique puisque bon nombre de semi-maquettes peuvent être électrifiées de nos jours.

Le début du montage a commencé. Le planeur devrait être opérationnel courant fin mars. Le moteur, après maintes reflexions sera un XPower 42/30/16 mais alimenté en 4S Lipo avec une paire d’hélices repliables Aéronaut 17X11. La consommation mesurée au sol est de 50 A. J’espère que le choix aura été judicieux car le planeur devrait peser aux alentours des 3 kg. En espérant que le taux de montée sera correct car ce moteur est conçu pour tourner avec une 5 ou 7S Lipo. Le contrôleur est un Jeti Advance 75 Opto Plus. Les six servos prenant place dans l’ASW 28 seront directement alimentés par un accumulateur de réception en 5 éléments NICD de 1 ampère, ce qui est amplement suffisant ! Option pignons métal pour des servos de 4.5 kg de puissance. Merci Richard ! OB

Le fuselage a été renforcé avec du Kevlar et des mèches carbone. Photo OB

Il en est de même dans la dérive où le servo de profondeur sera installé via l’ouverture réalisée sur le flanc gauche du montant de la dérive. Et surtout accessible si un problème est rencontré ! Photo OB

Puis montage du stabilisateur horizontal. L’orifice sera refermé par son cache collé au joint siliconé (cache servo préalablement découpé). Photo OB

Platine simple pour le servo des cables Aller – Retour. La couche de carbone est recouverte par le Kevlar. Le fourreau de clé d’aile est bien apparent et semble relativement bien fixé. Il y a peu de place pour installer une barre de renfort à l’intérieur du fuselage et il reste encore les cables du servo de direction à faire passer… Photo OB

La trappe se positionnant sur le flanc du montant de la dérive, elle a été remise en place et collée avec du joint siliconé. La fermeture est impeccable, on ne voit pas grand chose ! Celle-ci sera cachée par la décoration du planeur. Photo OB

On voit bien ici l’installation radio (le servo de profondeur avec les cables Aller-Retour, les ferrites et le récepteur Futaba 8 voies). Noter le renfort du karman en avant du fourreau de clé d’aile qui servira de fusible en cas de choc. Photo OB

Vue sur le moteur. Les essais moteur ont été effectués ce matin, mardi 11 mars 2008 : 50 A au sol avec une paire d’hélices 17X11 de chez Aéronaut. Par contre, Topmodel indiquait une consommation de 36 A sous 4S Lipo. L’ampérage est contrôlé avec la pince ampèremétrique. Le moteur dépote sec et je pense que la montée va être relativement bonne. Quitte à ne pousser le manche des gaz qu’aux 2/3 de la puissance. Le contrôleur est un Jeti Advance 75 Opto Plus, on a encore de la marge, au niveau de la consommation. Photo OB

L’installation radio : une Lipo 4S de 4100 mAh est utilisée pour la propulsion et un accumulateur en 5 éléments NICD, pour la réception. Il ne restera plus qu’à ajuster l’accumulateur de propulsion sur la languette (Dual-Lock) au point du centrage du modèle lorsque l’installation des servos d’ailes sera terminée. Masse du planeur prêt à voler : 3500 g. Photo OB

Montage de la verrière cet après-midi en 4 heures de temps. Le Rhodoïde se coupe assez facilement, l’ajustement est délicat, mais le plus dur reste la pose. Collage à la colle Néoprène, il ne faut pas se louper ! L’assemblage est relativement bien fait. Je suis content de ma prestation car aprés avoir raté celle du Crystal, il y a de l’amélioration ! Photo OB

On voit bien ici la sortie d’air réalisée avec une cuillère en plastique, ô nécessaire pour le refroidissement du moteur et de l’électronique embarqué à bord. Le montage des ailes étant terminé, nous vérifions le Vé longitudinal. L’incidencemètre affiche 1.5° : il est bien conforme à nos attentes ! Photo OB

Vérification du centrage de l’appareil, sans trop de difficulté. L’accumulateur de réception se trouve à l’arrière de la clé d’aile, la Lipo 4S juste devant la barre de renfort. Centrage réalisé à 72 mm du bord d’attaque. Photo OB

Réglage des différents éléments cet après-midi. L’ASW 28 est enfin prêt pour réaliser son premier vol très prochainement. Je remercie Roger pour m’avoir aidé à monter le planeur ainsi que Bernard pour les vérifications d’avant vol apportées en fin de montage. OB  Photo OB

D’autres articles sont aussi disponibles :

Séance de vols en électrique : l’ASW 28 électrique S2G à Tyrosse

L’ASW 28 électrique S2G et Radio FUTABA T7 – CP

L’ASW 28 électrique S2G

Séance de vols en électrique : l’ASW 28 électrique S2G de Didier – Aéroclub de Saucats-Léognan

Advertisements
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Montage de l’ASW 28 Electrique S2G

  1. luis dit :

    Superbe reportage ! Juste ce que j’avais besoin car je viens d’acquérir ce modèle et je dois presque tout faire dessus. Comment vole-t-il ?
    J´ai vu sur un forum qu’il ne fallait pas trop forcer sur les ailes (looping )… je sais, ce n’est pas un planeur d’acro.
    Luis

    J'aime

    • Olivier BRUNI dit :

      Bonjour Luis,
      Excellent planeur qui vole toujours à l’heure actuelle en remorquage. Effectivement, abscence de longeron dans les ailes. Cependant, ces dernières restent souples et rigides en vol. La boucle n’est que formalité. Il faudra juste éviter de mettre ce joli 28 en survitesse. Une belle prestance en vol, un « look » semi-maquette agréable à regarder. Un planeur sain et facile à piloter. Son profil HQ lui permettra de « gratter » honorablement dans son élément. Bon montage. OB

      J'aime

  2. luis dit :

    Superbe vidéo, que de souvenirs de mes vacances sur la côte landaise ces étés passés (à Capbreton) où j’ai pu voler avec une aile, magnifique avion. Je ne pensais pas qu’il pourrait voler si bien avec ses 2 kilos.
    Luis

    J'aime

  3. jean francois jammet dit :

    Bonjour,
    Par hasard vous ne vendriez pas votre ASW 28 S2G motorisé, je serais acheteur, je suis en région bordelaise et me déplace…
    Je vous remercie.
    Jean-Francois

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s