Séance de vols en électrique : X’Race 2.50 de Matthieu


Le X’Race 2.50 : un planeur tout fibre polyvalent… Photo OB

Vous recherchez un modèle polyvalent d’une envergure raisonnable (2.50 mètres) en version tout fibre ? Cela tombe plutôt bien, j’en connais un qui a réalisé aujourd’hui son tout premier vol en version électrique et son pilote n’en est pas à son premier coup d’essai ! En effet, Matthieu possède déjà cette version en planeur pur depuis un certain nombre d’années qui l’accompagne sur les belles pentes de la région… OB

Il fait 17°C dans le sud des Landes en ce bel après-midi du dimanche 09 janvier 2011. Voilà un temps idéal pour aller contempler une bien jolie bestiole : l’X’Race 2.50, la version électrique… Photo OB

Le moteur utilisé est un XPower XC3223-10. L’accumulateur de propulsion est une Lipo 3S 3300 en 45 C. Photo OB


Dôté d’une hélice repliable Aéronaut 12×6.5, l’intensité controlée au sol à la pince ampèremétrique est de 46 ampères. Les gaz ne seront sollicités qu’à 70% pour ce premier vol (IMax moteur : 37 A) et l’hélice sera changée lors des vols prochains. Le contrôleur est un 60 ampères. Photo OB

Vue du compartiment où sont logés les servos de profondeur et direction : des Hitec HS 85 MG y ont pris place. Les mêmes servos sont utilisés dans les ailes (ailerons + volets).    Photo OB

Lancer ce modèle réduit n’est que formalité pour son propriétaire. Photo OB

Le planeur file droit vers le ciel. Le lancer semble à son tour parfait. Photo OB

Les débattements sont rapidement vérifiés et l’incidence du stabilisateur pendulaire semble correct : le planeur vole bien à plat. Le moteur ne saurait tarder à se mettre en route. Photo OB

Masse en ordre de vol : 2200 g. Charge alaire : 52 g/dm². Le taux de montée est remarquable avec cette motorisation (45-50°). Quelques secondes de moteur suffisent pour grimper et satelliser l’X’Race dans l’azur landais. Photo OB

Les prises de badin sont surprenantes. Les ailes ne bronchent pas. Le profil d’aile utilisé est un HN 254 (profil performant utilisé sur les machines en F3F et F3B). Photo OB

L’X-Race prend vie. La voltige basique n’est que formalité pour ce « tout plastique » de 2.50 mètres d’envergure. Les tonneaux passent en deux temps trois mouvements. Photo OB

Sous le regard aguerri de Matthieu, le signataire. Un passionné de planeurs radiocommandés qui arpente les pentes du Pays basque à ses heures perdues. Photo OB

Mais qu’il soit rassuré aujourd’hui. La version électrique reste idéale pour pratiquer le vol en plaine durant son temps libre et notre pilote peut se permettre ici de réaliser toute fantaisie artistique avec son nouveau compagnon électrique. Photo OB

Pendant que le petit avion blanc survole à son tour une partie du terrain d’envol qu’il connait parfaitement bien. Photo OB

Alors que le vol se termine pour notre dernier arrivant qui regagne le sol après plusieurs minutes de prouesses acrobatiques. Photo OB

Matthieu et son nouveau compagnon qui a effectué son tout premier vol en plaine aujourd’hui. Un pilote que l’on reverra prochainement. Photo OB

Car là aussi, si vous aussi êtes amoureux du vol de pente en montagne, vous aurez très certainement l’occasion de rencontrer ce jeune pilote accompagné de son fidèle ASW 22 électrifié de 6 mètres d’envergure. Un planeur à grand allongement qui paraît-il, est merveilleux en vol. Un récit qu’il vous faudra découvrir sur le site des Grands Planeurs Radiocommandés inéluctablement. OB  Photo MB

Advertisements
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s