Séance de vols en électrique : l’Applause S2G


 Avec l’Applause, voltigez et volez en toute sécurité ! Photo MB

C’est probablement le dernier vol de l’année ce jeudi 29 décembre 2011. Malgré une météorologie plus que capricieuse ces derniers jours dans le Sud des Landes, l’envie de voler se fait ressentir. Une petite séance de vol en électrique s’impose ! Voilà enfin des conditions de vol propices pour faire voler ce joli motoplaneur Applause distribué il y a quelques années encore par S2G. Equipé d’une motorisation adéquate, ce planeur m’accompagne quotidiennement sur les terrains de vol en plaine et il évolue régulièrement sur nos belles pentes du Pays basque. OB

Séance de vol supplémentaire avec l’Applause en ce bel après-midi de décembre. Il ne fait pas moins de 13°C au soleil. J’ai donc profité du mauvais temps de ces derniers jours pour apporter une nouvelle jeunesse à ce jeune premier. Rectification du Vé longitudinal et suppression de l’accumulateur de réception en 4 éléments NIMH. Un gain de poids non négligeable cependant ! Photo MB

Après avoir vérifié le bon sens des débattements et des gouvernes, le moteur pédale à son tour. La prise en main du fuselage est très bonne et notre Applause va donc pouvoir s’envoler. Normal me diriez-vous, il a été conçu pour cela ! Photo MB

Point besoin d’élan pour propulser ce planeur d’une envergure de 2.30 mètres dans les airs mais il faudra sagement l’accompagner avec délicatesse. L’oiseau reste docile et l’inclinaison nulle des ailes est parfaite. Tracté par une hélice Graupner Cam Folding Prop 10X6, il est le seul planeur en ma possession à disposer d’un moteur inrunner chinois à quelques euros. Régulé par un contrôleur Dualsky 60 ampères, il est alimenté par une Lipo 3S 3000 mAh. Photo MB

La montée est franche sous un angle de plus de 45°. Un mixage moteur-profondeur est préférable plutôt que de pousser un tantinet le manche de profondeur. L’intensité contrôlée à la pince ampèremétrique est de 36 ampères et il ne lui faudra que quelques secondes pour atteindre une altitude sécurisante. La puissance consommée, calculée en tenant compte du rendement moteur (80%) est de 320 watts. Et un poids plume puisque sa masse prêt à voler est de 1450 grammes – soit un rapport poids/puissance de 220 W/kg ! Photo MB

Avec l’Applause, toute pitrerie est possible. Il encaissera par ailleurs toutes les erreurs d’inadvertance de pilotage du débutant. Un profil Seling S3021 lui procure une large plage de vitesse. Mais gare au décrochage intempestif si par mégarde vous tentez de lui tirer un peu trop fort sur le nez ! Photo MB

La tenue en vol dos est très bonne mais le fait qu’il me faille pousser le manche de profondeur m’indique que le planeur est centré avant (ce que confirmait le test de piqué réalisé lors des premiers vols). Le centrage établi se situe à 80 mm du bord d’attaque, mais il faudrait encore reculer la Lipo 3S probablement de plusieurs millimètres pour obtenir un centrage plus correct. Le Vé longitudinal a été revu et corrigé. Une cale de 4 mm d’épaisseur en CTP a été collée sur l’assise du stabilisateur. Vé longitudinal souhaité : 1.3°. Par ailleurs, un centrage avant du planeur augmente la stabilité mais diminue la maniabilité car lorsque le centre de gravité est déplacé vers le nez du modèle, le bras de levier est augmenté. Il y a cependant une limite au centrage avant à respecter car plus le centre de gravité avance, plus les efforts à exercer sur la gouverne de profondeur augmentent. Le planeur sera donc moins maniable même si l’on soutient le modèle à cabrer avec le manche de profondeur – et le tirer complètement vers soi ne pourra plus empêcher le tangage en piqué. Une phase critique dont l’issue ne pourrait être que fatale ! Photo MB

Avec sa faible charge alaire (41 g/dm²) et par temps neutre, il vous autorisera cependant de nombreuses et insouciantes minutes de vol. Sur les radios programmables actuelles telles que la FF9, le chronomètre affiche 4 minutes de temps moteur. De quoi m’autoriser plusieurs montées successives par tranches de 15 secondes. Le BEC du contrôleur est de 3 ampères et alimente les 4 servos du planeur. Je n’ai pas constaté à ce jour de surchauffe éventuelle du régulateur en fin de vol. Photo MB

La voltige souple est bien possible avec cet Applause et on se régale, croyez-moi ! Mais aujourd’hui, l’espace aérien semble encombré et il faut surveiller notre volatile dans le ciel landais car à ma grande stupéfaction, il n’était pas seul ! Photo MB

Nos belles Cigognes blanches landaises sont bel et bien de retour en cette fin de décembre dans les Barthes de l’Adour. Elles nous reviennent vraisemblablement d’Afrique. J’ai pu en compter un nombre certain spiraler au-dessus du terrain de vol en ce début d’après-midi ! Une aubaine pour notre jeune premier qui a pu enrouler de minimes ascendances thermiques en leur compagnie. Un spectacle que je ne me lasse guère de contempler. Et à la belle saison lorsque la nourriture prolifère, de nombreux oiseaux viennent se rassasier sur ces terres humides et fécondes susceptibles d’attirer toute une foule d’insectes et de batraciens. Photo MB

Les ailerons relevés font office d’aérofreins et permettent de détruire la portance de l’aile. Symétriquement, ils permettent au planeur de prendre une pente de descente plus forte (sortir d’une ascendance thermique par exemple) et favorisent notamment des approches plus courtes lors du retour inéluctable sur le plancher des vaches. Avec une action à piquer de quelques millimètres sur la gouverne de profondeur qu’il vous sera possible de programmer directement sur l’émetteur radio pour plus d’aisance et de facilité. Photo MB

Il est temps pour notre Applause de venir rejoindre son fidèle serviteur. Fâce au vent, le planeur se positionne dans l’axe de la piste. Les aérofreins sont utilisés et relevés tout en gardant un minimum de course aux servos d’ailerons afin de toujours pouvoir contrôler l’axe de roulis indispensable pour maintenir les ailes « à plat » de notre planeur RC. Photo MB

Les aérofreins sont efficaces et les ailerons relevés sont bien visibles ici quelques instants avant l’impact avec le sol qui sera réalisé en bonne et due forme. Photo MB

L’Applause anciennement distribué par S2G vous accompagnera où bon vous semble ! De par sa modeste envergure, il semble être un planeur idéal pour voler tout aussi bien aux abords de la pente comme en plaine. A solliciter si vous ne voulez pas monter vos grands planeurs radiocommandés ! Et aujourd’hui, les 90 heures de vol sont enfin bouclées puisque c’est bien avec ce petit planeur RC que j’ai réalisé le dernier vol de l’année. A ce propos, toute l’équipe de Passions-Aéro se joint à moi pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2012. Faites de longs et bons vols avec vos modèles RC ! OB  Photo MB

Publicités
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Séance de vols en électrique : l’Applause S2G

  1. Ping : Applause S2G – Vol en bord de mer à Messanges-plage | Passions – Aéro

  2. Ping : S2g applause - Page 3 - Forum modelisme.com

  3. Ping : Anonyme

  4. Ping : Vol en bord de mer – vidéos HD et caméra GoPro – Flight of Dream // …Like a Bird ! Messanges-Plage | Passions – Aéro

  5. Ping : L’Applause S2G – Vol en bord de mer à Messanges-plage | Passions – Aéro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s