Séance de vols en électrique : l’Alpina 4001 Electro Pro de Passions – Aéro


Photos GF 1920 X 1080 pixels Louis Bertoni du 27 août 2013

Séance de vol avec l’Alpina 4001 Electro Pro de Passions – Aéro… Cliquer sur l’image pour accéder au diaporama photos réalisé par Louis Bertoni. Photo LB

Temps idyllique à Herm (40) ce bel après-midi du mercredi 27 août 2013. Les conditions météorologiques sont donc favorables pour effectuer une séance de vol avec l’Alpina 4001 Electro Pro. Accompagné de Louis Bertoni devenu à son insu le photographe officiel d’Air-Club-Adour, nous avons tout simplement profité du grand beau temps qui sévit depuis plusieurs semaines dans les Landes de Gascogne pour réaliser quelques photos supplémentaires de l’Alpina 4001 et se faire la main avec ce nouvel émetteur qui n’est autre que la radio pupitre FX-32 2.4 GHz FASSTest Robbe-Futaba que Passions – Aéro vient récemment d’acquérir. Ces photographies gracieusement offertes par notre ami Louis sont tout naturellement mises en ligne et restent à votre entière disposition. Merci P’tit Louis ! OB  Photo OB

L’Alpina 4001 Electro Pro est le dernier modèle RC à avoir été programmé sur cette nouvelle radio pupitre FX-32. Par sécurité, test de portée en 2.4 GHz, sens des gouvernes et des débattements seront tout naturellement vérifiés. Il est préférable de toujours prendre le temps de contrôler les réglages de son modèle sur le terrain avant de commencer le vol plutôt que de laisser la chance au hasard. Deux précautions valent mieux qu’une car en général, l’erreur dans notre activité ne pardonne pas ! Photo LB

Sur des modèles RC comportant deux ailerons et deux volets (le mode de pilotage se faisant en Mode 1 pour ma part), j’ai donc assigné la fonction « Butterfly » (aérofreins) sur la commande des gaz (voie 3). Le curseur linéaire RS en façade a été choisi (voie proportionnelle) comme organe de commande pour la fonction des gaz. Cependant, un interrupteur SD à 3 positions a été sélectionné et fait office de commutateur de verrouillage pour la mise en marche – arrêt supplémentaire de la fonction moteur. Mémorisé et affiché à l’écran, l’autonomie moteur est de cinq minutes. De quoi autoriser à notre Alpina 4001 une bonne dizaine de montées à plus d’une centaine de mètres d’altitude. Des phases de vol simples ont été programmées sur un inter SH à 3 positions où nous retrouvons tout d’abord une position thermique « Gratte » (volets + ailerons abaissés de quelques millimètres). Interrupteur au centre, la position est nulle (ailerons et volets restent au neutre). Puis une position phase rapide intitulée « Vitesse » (volets + ailerons présentant un léger débattement vers le haut) se met en place lorsque le switch est poussé vers l’avant. Un second chronomètre indépendant sera déclenché en début de vol (dispositif d’ajustement T6) et comptabilisera la durée totale du vol du modèle concerné. La fonction « Spoiler » (interrupteur à 2 positions SE) ne sera utilisée que pour les planeurs sans volets comprenant deux ailerons. Ces derniers seront braqués uniquement vers le haut et faciliteront à leur tour l’atterrissage du modèle répertorié. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo OB

Trêve de bavardage, la séance de vol va pouvoir débuter. Deux envolées auront été nécessaires pour finaliser avec soin les réglages de notre Alpina. Quelques corrections minimes auront toutefois été apportées. Malgré ses 4.5 kg, le lancer se fait bien seul, face au vent. Le moteur tourne à plein régime. Afin d’augmenter la portance de l’aile, volets et ailerons sont abaissés de quelques millimètres. Le taux de montée est bien plus rassurant. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de courir pour lancer cette Alpina 4001 Electro Pro. Une motorisation musclée arrache le planeur de mon bras gauche avant de le rendre à son élément en 3 dimensions. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

L’hélice pédale à vive allure, la montée se fait sous un angle proche des 40°. Les cumulus humilis fleurissent et parsèment le ciel en ce milieu d’après-midi. Il est 16h00 et la température de l’air ambiant est de 25°C. Dans moins de 20 secondes, notre Alpina 4001 électrifié – le moteur stoppé et les vibrisses repliées – devrait déceler les nombreuses ascendances thermiques présentes dans l’azur landais. Concernant la motorisation et l’équipement embarqué à bord, je vous laisse le soin de consulter cet article mis en ligne le 25 janvier 2010. A ce jour, cet Alpina entame sa troisième année de vol ! Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Avec ses 4 mètres d’envergure, l’Alpina 4001 Electro Pro est capable d’exploiter et de couvrir une large surface de vol. Voilà une des raisons pour laquelle il sera prochainement équipé d’un capteur télémétrique vario-altimètre. Son domaine de vol étant très varié, ce grand modèle radiocommandé reste un excellent planeur pour apprendre à piloter. Malgré le taux de différentiel programmé, les ailerons génèrent encore du lacet inverse en virage qui demandera une correction de la dérive. Ce fait observé sera vite annulé par une action sur la gouverne de direction qui est d’une très grande efficacité. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Dans un air instable et très porteur, l’oiseau blanc s’incline sur une aile. C’est gagné ! L’ascendance thermique est localisée. Il suffira tout simplement de spiraler dans cette zone ascensionnelle afin d’y rester le plus longtemps possible pour prendre de la hauteur. Le planeur grimpe inexorablement. Et effectivement, en quelques minutes seulement, notre Alpina se retrouvera à plusieurs centaines de mètres d’altitude. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Une belle acquisition en effet puisque la FX-32 est un émetteur pupitre 18 voies qui embarque un système télémétrique intégré avec la technologie 2,4 GHz FASSTest®. Et entre nous, piloter ses modèles réduits avec cet émetteur radio haut de gamme est devenu un réel plaisir. Néanmoins, il est regrettable que Robbe n’ait pas livré de notice d’utilisation en français avec le contenu du set. Mais rassurez-vous, elle le sera prochainement. Elle est cependant téléchargeable sur le web mais comporte tout de même à mon goût quelques lacunes. La mise à jour de la voix OFF en français (télémétrie) serait programmée pour la fin de l’année. Il nous faudra donc encore patienter ! Photo LB

L’Alpina 4001 est une machine extraordinaire à piloter. Les spirales sont d’un réalisme saisissant. Seul un léger contre aux ailerons est nécessaire pour maintenir le planeur dans le courant ascendant. Excellent gratteur, il est généralement adulé par de nombreux pilotes pour ses caractéristiques de vol en thermique. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Le moment est venu de se divertir et d’abandonner l’ascendance thermique tant convoitée en poussant violemment sur le manche de profondeur. A cet instant, notre vaillant Alpina 4001 peut devenir fougueux et agressif. Les prises de badin peuvent atteindre des vitesses de vol vertigineuses. Ce 4 mètres n’a peur de rien et c’est vraisemblablement de cette façon qu’il exclame sa joie de vivre ! La voltige de base, vous l’aurez bien compris, n’est qu’une simple formalité… Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Passage plein badin au-dessus de la piste avant l’approche finale. Le gain d’altitude récupéré est impressionnant car l’Alpina restitue très vite l’énergie cinétique emmagasinée. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Le mixage inversé des ailerons et des volets générant un couple cabreur, un mixage à piquer sur la commande du volet de profondeur est rendu obligatoire. Le dispositif de mixage de la fonction « Butterfly » est bien activé. Volets, ailerons et compensation à la profondeur se baissent de façon proportionnelle sur toute la course du manche des gaz. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Inclinaison parfaitement nulle des ailes, la trajectoire est bien stabilisée et la pente de descente est gardée constante. L’atterrissage est imminent et l’arrondi se fera en douceur après 45 minutes de vol. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo LB

Qu’on se le dise, ce planeur n’est pas à vendre ! Capable de voler dans tous les temps, maniable, polyvalent et très performant, l’Alpina 4001 est un excellent modèle pour se former au pilotage des grands planeurs radiocommandés. A tout hasard, si vous recherchez un planeur de 4 mètres d’envergure dont la réputation solide n’est plus à faire, alors n’hésitez pas et faites comme moi… Procurez-vous au plus vite un Alpina ! OB  Photo LB

Publicités
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Séance de vols en électrique : l’Alpina 4001 Electro Pro de Passions – Aéro

  1. Ping : L’Alpina 4001 Electro PRO | Passions – Aéro

  2. Ping : Anonyme

  3. Vraiment dommage qu’il ne soit pas à vendre !!!
    D’autant qu’il va être de plus en plus difficile d’en trouver…
    En tout cas, belle radio, beau planeur… et pilote heureux !!!
    😉
    Mika

  4. Ping : Séance de vols en électrique : l’Elipsoïd Evolution de Roger | Passions – Aéro

  5. Ping : Air-Club-Adour – Herm 2014 | Passions – Aéro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s