Le Thermik XXXL Electro de Jean


Le Thermik XXXL Electro de Valenta Model… Un planeur tout plastique de 5 mètres d’envergure très performant ! Photo JP

Salut Olivier, j‘espère que ça a un peu séché du côté de chez toi car pour le moins que l’on puisse dire, c’est que la nature a été « généreuse » au niveau de la pluie cette année, peut-être un peu trop…

Oui, j’ai payé le modèle environ 1100 euros. J’ai eu de la chance car il y en avait un de dispo et en plus, de la couleur que je voulais : rouge et noir, car vu la petitesse de ces fuseaux et le vol de loin que l’on fait avec ces modèles, c’est ce genre de couleur foncée que je désirais. Donc de la chance pour ma part. Je l’ai eu en 3 semaines environ. C’est un ami de Toulouse qui parle bien l’anglais qui a fait la transaction. Photo JP

Une adresse mail pour commander le Thermik XXXL : juergen.schmierer@schmierer-modellbau.com

Aucun problème de livraison. Il ne manquait rien. Parfait ! Magnifique appareil et très bien fait. Je n’ai pas trouvé un seul défaut et tu dois te douter que je suis quelque peu exigeant. Je le suis pour moi, alors quand en plus j’ai payé un somme rondelette, c’est bien normal après tout.

A ce sujet, j’ai trouvé que le tarif était bas, voire très bas, vu le prix de la concurrence. Mais bon, je ne suis pas informé de ce qui se passe exactement sur le marché. C’est un peu dur à dire mais je trouve que dans sa catégorie, c’est un modèle quasiment parfait. C’est rare de pouvoir dire une telle chose ! Pourtant c’est vrai… J’ai une quinzaine de vols et il est maintenant quasiment réglé… Photo JP

Un chouïa centré encore plus arrière et ce sera parfait. Cet appareil allie en effet le vol thermique et le vol rapide. En plus, il passe une voltige très honnête. Etonnant ! Pas comme un Swift évidemment, mais une voltige élégante.

Si on veut, on peut lui faire faire la chose dûrement ; rien ne bouge. Vu la rigidité des ailes, ce n’est pas étonnant. Faut dire que c’est du full carbone et ils n’ont pas lésiné sur la dose. L’avant du fuselage est en Kevlar pour éviter les problèmes radio en 2,4 GHz. Je fais des loops carrés plutôt violentes, ainsi que des boucles triangulaires et autres octogones, ceci grâce à l’énorme rigidité des ailes et à sa grande pénétration dans l’air. Photo JP

Les commandes sont très efficaces : la profondeur surtout. Il faut donc soigner au niveau  servo à cet endroit, je veux dire en tant que précision. J‘aimerais bien lui mettre un ou deux kilos de plus à ce « zoziau », mais j’ai un peu la flemme de faire tout ça car j’ai d’autres constructions très intéressantes en cours. Le mien est à 6,4 kg environ. On pourrait regretter qu’il ne soit pas prévu un système pour tenir les deux ailes extérieures entre-elles. Mais bon là, c’est un peu de la fainéantise…

Pour la propulsion, je n’ai pas suivi ce qui était préconisé : un moteur réducté. J’ai préféré passer à une solution plus discrète en tant que taille de pale (16 pouces au lieu de 20 ou 22) : plus fiable car pas d’engrenages et surtout plus solide à l’atterrissage à cause de la fixation que j’ai employée. Je ne peux pas faire de photos puisque tout est monté. Photo JP

Mais en somme, le moteur est un 4250 d’environ 1300 watts, placé en sens inverse, c’est-à-dire que les fils de sortie sont vers l’arrière afin qu’ils ne gênent pas. J’ai remplacé l’arbre par une CAP de 5 ou 6 mm pour augmenter sa longueur. Sur l’avant du fuseau, j’ai fait un disque au diamètre et j’ai placé en son milieu un roulement à billes intérieur de 5 ou 6, je ne me souviens plus. Photo JP

Le moteur est fixé à l’arrière à l’aide de la croix en alu fournie, après une petite retouche au niveau de la longueur des bras. Et il est fixé à l’avant par l’axe et son roulement. Il y a donc un roulements double… ça ne bouge absolument pas. Les bras de la croix étant ajustés, il y a juste un peu de colle époxy pour tenir le tout. Le disque avant est collé légèrement car pour démonter éventuellement le moteur, il faut taper un peu sur le disque pour le décoller, puis changer le moteur si il faut. Mais bon, c’est pas tous les quinze jours… Photo JP

Pour le refroidissement, comme je n’avais pas envie de faire des trous partout, je me suis fait un petit CTP derrière le moteur avec et j’ai fixé dessus un petit ventilo de PC et une résistance chutrice. Le tout alimenté par l’accu de propulsion. Un petit servo entraînant un microswitch alimente le ventilo. Comme j’avais des voies en réserve, j’ai fait un mixage moteur – donne – ventilo. Photo JP

Et pour l’arrêt, j’ai mis 30 secondes de continuation du ventilo après l’arrêt de la propulsion. Je pense que tout doit bien fonctionner puisque j’ai vidé quelques accus et je n’ai constaté aucun problème. L’hélice est une 16×8 repliable Aéronaut. L’accu de propulsion est une 6S 3300 mAh. Il y a deux petits accus lipos pour la radio qui doivent être bien alimentés vu le nombre de servos et ce qu’on leur demande avec ce genre de bécane…

J’ai largement assez de puissance. Il ne monte pas comme une brute mais fermement. J’ai le droit à deux décollages depuis le chariot et 7 à 8 remontées de 200 m environ. Je fais ça en deux vols vu que c’est l’hiver et que la nuit tombe vite. Vraiment, je me régale en l’air,  surtout que pour une fois, j’ai le vario Graupner et les écouteurs et en plus la musique !!! Le luxe, quoi… Photo JP

Quand j’en ai marre de tourner en rond, un petit coup de piqué et là ça déménage ! Tout passe. Il manque juste un pilote à la hauteur de la bébête. Le posé n’est pas fait pour un  débutant il faut le dire, vu la finesse de l’appareil. Certains disent qu’il faut beaucoup de place… Ce n’est pas faux. Mais ce qui est surtout vrai, c’est qu’il faut bien régler le système crocos et aérofreins.

Bien que je n’y croyais pas trop, je dois dire qu’en effet là où je me pose le mieux, c’est avec « tout sorti », AF et crocos. Le tout étant à moduler lors de l’approche. En somme, réglé comme ça, la descente est trop forte. Alors on réduit sur le manche et on pose. J’ai un ami qui a été obligé de mettre pas mal de poids à l’arrière parce qu’avec l’accu de propulsion qu’il avait, c’était nettement centré trop avant. Photo JP

Ayant été averti de cela, j’ai donc joué la carte de la sécurité en attendant que le kit arrive, puis monter l’ensemble du modèle et voir combien doit peser l’accu par rapport au centrage prévu. J’ai fait comme cela et ça a été très bien. Je n’ai pas mis un gramme de plomb supplémentaire. En cas, j’ai fait le moule de la « verrière », des fois que je la perde en l’air et que je ne puisse pas la retrouver dans le commerce.

Que dire… ? Je suis vraiment très satisfait de ce modèle qui m’avait été recommandé par l’ami de Bordeaux, qui en plus m’avait fait une fameuse démonstration à la Madeleine.

Merci à lui du bon conseil ! C’est le genre d’appareil que l’on a tout le temps envie de prendre dans le coffre. Il est tellement facile à monter en plus, que l’on se sent à l’aise avec… il n’est pas du tout contraignant. Peut-être on fera une course de Thermik  XXL à la Madeleine. Ce serait marrant ! Si tu as besoin d’autres détails, n’hésite pas. Photo JP

Adishatz, JeanP de Perpignan

Jeannot, le fleuve Adour se retire gentiment mais les terrains de vol sont encore bien inondés. Aucune activité en plein air n’est donc possible pour le moment. Merci d’avoir posté ces quelques photos sur le blog de Passions – Aéro dont les commentaires explicites pourraient intéresser de nombreux modélistes qui souhaiteraient acquérir à leur tour ce fabuleux modèle. Au vu de son envergure, il est certes pécuniairement accessible pour bon nombre d’entre nous… et j’aurais peut-être la chance moi-aussi de pouvoir le piloter à la belle saison sur le site de la Madeleine ! Qui sait ? En tout cas, je suis ravi de savoir que cette grande plume te plaise depuis le temps que tu m’en parlais ! Je suis rassuré car je sais aussi que ce Thermik XXXL est entre de très bonnes mains. Fais de bons vols avec cette grande plume et pense à me faire parvenir dès que possible de belles photos de ton nouvel oiseau dans son élément. Ton 5 mètres est magnifique ! Je compte sur toi pour en faire bon usage… Une grosse bise à Monique ! OB

Advertisements
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s