Vol d’automne avec les Grues cendrées des Landes


Photos GF 1920 X 1080 pixels OB du 04 novembre 2015

Vol d’automne…
Nous sommes au cœur des Landes ce lundi 29 novembre 2010, à quelques kilomètres de la commune de Rions-des-Landes (40). La saison hivernale a commencé son cycle, inexorablement. Si pour l’heure, les planeurs radiocommandés restent au sol en attendant des jours meilleurs, j’ai tout de même profité de cette belle journée ensoleillée pour réaliser quelques clichés aériens depuis le Twinstar II qui m’accompagne de temps à autre lors de mes quêtes de vol. Un APN de 12.1 millions de pixels embarqué à bord de ce bimoteur semble depuis quelques temps déjà, m’apporter entière satisfaction. Certes rudimentaire, l’avion blanc est capable d’évoluer rapidement car sa mise en route ne prend que quelques secondes. Alimenté sous 3S Lipo 3000 mAh, la montée est rapide grâce aux deux moteurs brushless situés sous les nacelles de l’appareil. En pleine période de migration, certains oiseaux migrateurs comme les Grues cendrées affluent par milliers sur le sol landais afin de s’y reposer, s’y nourrir et s’y ressourcer avant de reprendre le chemin qui les mèneront vers la péninsule Ibérique pour certaines et le continent africain pour d’autres. Pour ces grands oiseaux planeurs, un long voyage vient donc de commencer… OB  Photo CVB

Ce lundi 29 novembre 2010, vous êtes bien à bord du bimoteur, survolant les terres agricoles landaises à proximité du restaurant de notre célèbre Maïté nationale, situé à quelques lieux d’ici, sur la commune de Rions-des-Landes. Photo OB

Des milliers d’oiseaux affluent sur ces terres du Sud-Ouest de la France, glanent dans les champs de maïs riches en nourriture que nous rencontrons à perte de vue dans les Landes de Gascogne. Les Grues cendrées partent en migration depuis les pays de l’Est de l’Europe pour certaines, des pays scandinaves pour d’autres. Ces dernières arrivent probablement de Suède où elles se sont accouplées à la belle saison. L’hiver étant plus rigoureux dans le Nord de l’Europe, elles prendront le chemin de la grande migration dès fin octobre pour rejoindre l’Espagne, le Portugal et très certainement l’Afrique. Et les Landes figurent sur leur trajectoire de vol ! Photo OB

Saviez-vous que les oiseaux volant au centre de la formation économiseraient jusqu’à 20 % de leur énergie ! Cette formation en V (ou W) présenterait plusieurs avantages. En évoluant de la sorte, ces Grues cendrées peuvent voir l’individu qui les précède et en plus bénéficient des courants porteurs résultant des turbulences de sillage créées par leur congénère placé en tête. Bien entendu, lorsqu’il sera fatigué, le chef de troupe se verra prendre le relais par l’un de ses compagnons de vol. Ces grands oiseaux planeurs excellent aussi dans le vol thermique et sont capables de voyager la nuit car ils utiliseraient le champ magnétique terrestre pour s’orienter. Photo OB

Le Twinstar II coiffé de son appareil photo numérique. Nul besoin de rechercher la belle structure de l’oiseau, il n’y en a pas car celui-ci est en Elapor. Peu esthétique il est vrai, il sera tout de même conforme à mes attentes. Photo CVB

Ce Panasonic Lumix DMC-FS10 de 12.1 millions de pixels est actionné par un mini servo de 2.5 kg de puissance. L’APN est maintenu par du Dual Lock sur la verrière du fuselage. Le modèle tout équipé pèse 1500 grammes. Photo OB

Située sur le territoire des communes d’Arjuzanx, de Morcenx, de Rion-des-Landes et de Villenave, la réserve nationale d’Arjuzanx accueille de mi-octobre à mi-mars des dizaines de milliers d’oiseaux sur son territoire. Elle est le premier site français d’hivernage des Grues cendrées et sert de lieu d’étape aux oiseaux en route vers le Sud. Photo OB

Le site d’Arjuzanx qui s’étend sur plus de 2600 hectares est né de l’exploitation d’une mine de lignite exploitée par EDF jusque dans les années 1980. Il est réhabilité aujourd’hui en vaste réserve naturelle. L’été, les Canadairs CL-415, bombardiers d’eau amphibies appelés aussi « pélicans » viennent écoper les 6000 litres d’eau nécessaires sur le plan d’eau localisé en arrière-plan afin de lutter contre les incendies de forêt que nous essuyons dans la région. Photo OB

Avec leur deux mètres d’envergure, les Grues cendrées sont capables de traverser la France en une journée à une vitesse moyenne de 60 km/h. Mon ami Claye les accompagne quelques instants vers leurs dortoirs respectifs, les saluant courtoisement avec son Maxie-Sport de Graupner, dans un air porteur en ce bel après-midi d’automne ! OB  Photo OB

Publicités
Cet article, publié dans Planeur RC, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Vol d’automne avec les Grues cendrées des Landes

  1. Ping : Twinstar II et photos aériennes | Passions – Aéro

  2. Ping : Dans les Barthes de l’Adour, Candresse accueille une nouvelle plateforme à cigognes | Passions – Aéro

  3. Ping : Le Ventus d’André Furet | Passions – Aéro

  4. Ping : GoPro HD Hero2 – Vol à bord de l’Electro-Crystal MCM | Passions – Aéro

  5. Ping : Séance de vols en électrique : le GROB G103C TWIN ACRO III E de Roger | Passions – Aéro

  6. Ping : Vol de pente – Tardets, La Madeleine | Passions – Aéro

  7. Ping : Montage GoPro HD Hero2 sur Electro-Crystal de Michel Clavier Modélisme | Passions – Aéro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s