1er rassemblement de planeurs bretons de type VTPR en Bretagne


Bonsoir Olivier,
« 
AVIS DE TORNADE SUR LES FALAISES BRETONNES, VTPR en TWISTER » est une continuité des autres vidéos déjà sorties, mais cette fois en falaise avec un planeur TWISTER (profil SB 96, poids 1.4 kg pour 2.20 m d’envergure). Son pilote est Joël.
Amicalement,
Damien Didier

L’Association Vol de Pente au Menez-Hom vous invite le dimanche 05 avril 2015 à partir de 10h00, au sommet du Menez-Hom pour son 1er FLYING de planeurs bretons de voltige (de type VTPR). Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’AVPMH. Photomontage Philippe Giroux

Le VTPR est une technique de vol inventée par nos amis modélistes bretons. Cette rencontre est unique en Bretagne mais aussi une première en France ! Ce 1er FLYING de type VTPR est une invitation au rassemblement et au vol autour de planeurs concourant dans une même catégorie, mais en aucun cas une rencontre officielle, ni un concours. La licence FFAM est obligatoire pour voler. Propriétaire d’EXCALIBUR, QUARTZ, TWISTER, AIR 100…. ou bien même de tout autre planeur de voltige, ce dimanche 05 avril est une date à retenir et à mettre sur votre calendrierSachez que cette manifestation pourra être annulée en cas de mauvaises conditions météo (pensez à consulter le site internet de l’association pour suivre l’évolution de la météorologie). Le verre de l’amitié sera offert par l’AVPMH, le repas tiré du sac. Venez au Menez-Hom rencontrer et échanger avec cette formidable équipe bretonne qui se passionne avant tout pour la voltige planeur. Pour plus de renseignements, vous pouvez les contacter sans tarder à cette adresse mail. Au sommet de cette montagne sacrée, ils vous attendent nombreux ! OB

Publié dans Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

White storks in free flight session with EasyGlider Pro Multiplex


Dans les Barthes de l’Adour, L’EasyGlider Pro Multiplex de Passions – Aéro invite les Cigognes blanches à jouer ! Réalisation et montage Passions – Aéro

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce dimanche 11 janvier 2015, les séances de vol ont bel et bien repris avec les Cigognes blanches landaises. Ces captures d’écran qui vous sont proposées aujourd’hui ont été réalisées avec la caméra Mobius ActionCam lors d’une séance d’entraînement. Dans les Barthes de l’Adour, ce bel après-midi d’hiver ensoleillé fut propice au vol thermique et ces oiseaux de bon augure se sont montrés très coopératifs avec l’objectif de la caméra. Pour Passions – Aéro, voler avec la Cigogne blanche est une expérience extraordinaire ! Dans cette vidéo publiée le 25 février 2015, ces cigognes partagent leur territoire de vol et ne sont en aucun cas inquiétées par leur semblable au profil si particulier. Noter que par ailleurs, on pourrait même y voir une certaine forme de connivence ! Certaines Cigognes blanches se sont même positionnées juste derrière l’EasyGlider pour venir voler dans son sillage… Cette réussite n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’un travail de longue haleine qui a fini par porter ses fruits. Pour les besoins d’une émission de télévision, un nouveau tournage est prévu avec Passions – Aéro au mois de juin prochain. Bien entendu, de nouvelles photographies seront à découvrir sur le blog à la belle saison ! OB  Photos Mobius OB

Publié dans Cigogne blanche landaise, Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Team BlackSheep 2014


Dans son dernier chef-d’oeuvre, le Team BlackSheep nous fait revivre ses rencontres privilégiées de l’année 2014. L’année passée aux quatre coins du monde a été riche en aventure et le résumé tient dans cette vidéo. Les images époustouflantes prises du ciel sont toujours aussi agréables à regarder. On adore et on en redemande ! OB

Publié dans TBS Caipirinha, TBS Discovery Pro, TBS Zephyr | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Freedom – L‘envol d‘un aigle (teaser)


Passionné par les rapaces, Jacques-Olivier Travers apprend aux aigles nés en captivité à voler ! En Haute-Savoie, ce fauconnier averti leur consacre sa vie à travers le parc des Aigles du Léman qu’il a fondé. Capable de faire évoluer ses oiseaux régulièrement en pleine nature, il est aussi le premier fauconnier au monde à savoir fixer une caméra miniature sur le dos d’un aigle. Dans le but de sensibiliser le public sur la conservation des espèces menacées, des images spectaculaires ont été tournées au-dessus de la capitale le 28 septembre 2014, avec un Pygargues à queue blanche, grand aigle européen en voie de disparition qui avait pris son envol depuis le sommet de la tour Eiffel équipé d’une caméra embarquée. Vous avez probablement été très nombreux à suivre les péripéties de Jacques-Olivier Travers sur TF1, dans l’émission « Sept à Huit », le 08 février dernier. Invité par Hamdan ben Mohammed Al Maktoum, le prince héritier de l’émirat de Dubaï en personne, son aigle impérial, Darshan, qui mesure deux mètres d’envergure s’était envolé depuis Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel de Dubaï. Freedom - L’envol d’un aigle, né d’une étonnante complicité entre l’homme et l’oiseau fera l’objet d’un film de 90 minutes que vous pourrez découvrir en mars 2015 sur l’antenne d’Ushuaïa TV. Par le biais de ce documentaire, Jacques-Olivier Travers aimerait voir son plus grand rêve se réaliser. Revoir un jour le Pygargue à queue blanche voler en toute liberté dans le ciel français… Passions – Aéro qui se dévoue corps et âme pour un autre oiseau planeur, la Cigogne blanche, approuve totalement sa démarche. Nous avons contacté Jacques-Olivier et son équipe pour les féliciter ! OB

Publié dans Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Fly in ICELAND


Située à la limite du cercle polaire, entre le Groenland et la Norvège, l’Islande dont la superficie est de 103 000 km² est le théâtre de phénomènes naturels grandioses. Positionnée sur la dorsale médio-Atlantique, l’île est le siège d’activités volcaniques très diversifiées. Les côtes souvent montagneuses sont découpées de fjords et les glaciers qui recouvrent plus de 10 % du territoire ont un impact considérable sur son paysage. Le blanc des glacier et de la neige et le noir de la lave font de ce petit pays une île d’exploration ! En juillet 2014, c’est depuis le ciel que Thibaut Ringenbach nous fait découvrir de nombreux lieux d’Islande. Les plus beaux décors de l’île sont filmés par son TBS Discovery Pro équipé d’une GoPro HD Hero3. C’est magnifique ! OB

Publié dans TBS Discovery Pro | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Xplorer 3.80 Electro de Patrick


Photos GF 1920 X 1080 pixels Patrick Piotte

Au Pays basque, sur la pente nord-est de la Madeleine, l’Xplorer 3.80 Electro de Patrick Piotte savoure sa liberté retrouvée… Photo PP

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Salut Olivier,
Depuis le temps… Ci-joint quelques photos du montage sur mes deux versions de fuselage d’Xplorer (planeur pur et électrique) mais aussi des photos en vol de mon Xplorer 3.80 Electro prises à la Madeleine. Equipement standard recommandé par Airtech pour la version électrique : moteur Protronik 2625 (Kv 1050), contrôleur ESC BF45A BEC 3A, Hélice Graupner carbone 12X6, accumulateur Lipo 3S 3300 mAh (35C) Protronik Black Lithium, batterie de réception 1500 mAh (4 éléments NIMH), 6 servos Futaba S3150. L’émetteur utilisé est une radio Graupner MX-20 Hott. Les servos de direction et de profondeur sont dans une trappe sous le fuselage. La masse du modèle équipé prêt à voler est d’environ 2,3 kg. Le taux de montée est largement suffisant pour ce genre de machine. En plaine, on peut faire facilement 6 montées et par conditions estivales, cela fait 2 bonnes heures de vol ! De toute façon, avec ce genre « d’orchidée », une fois à 200 m, on en a pour un bout de temps avant de rejoindre le plancher des vaches.
Amitiés.
Patrick Piotte

VERSION PLANEUR PUR :

L’Xplorer de Nan Models est mon 3ème modèle de planeur tout plastique. Après un CORRADO (3.60 m) acheté d’occasion pour me faire la main en vol de plaine avec montée au treuil électrique (ce qui me rappelle mes souvenirs de jeunesse avec quelques championnats de France de F3B au sein de l’équipe du club JGDL de THIAIS dans les années 80) et un XPerience Pro (3.30 m acheté également d’occasion), j’ai voulu essayer ce qui se faisait quasiment de mieux sur le marché, à savoir l’Xplorer full carbon commandé chez Airtech ! Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Quelques euros plus tard et après un long délai d’attente de 8 mois dû à une surcharge du fabricant lors des préparatifs des championnats du monde de F3J (les compétiteurs sont servis en premier… c’est un peu normal), le bébé est enfin arrivé. Sur les conseils d’Olivier Finck (Monsieur Airtech), j’ai choisi la version 3.80 m pour sa polyvalence. Je parle ici de la version planeur pur. Photo PP

Ce qui surprend au premier abord, c’est la légèreté, la rigidité et la finition de tous les éléments. Tout est optimisé pour la performance. Le plus important à surveiller dans le montage de ce modèle, c’est le jeu dans les commandes des gouvernes. En particulier, pour les volets et les ailerons : les bras de levier des guignols étant très courts (quasiment l’épaisseur des gouvernes), il faut impérativement zéro jeu entre la chape et le guignol et zéro jeu entre le bras du servo et la chape ! Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Le seul jeu qui demeure est celui du servo. Sinon pas trop de soucis pour l’installation. A noter qu’il est prévu à la construction de ballaster le modèle car le support est moulé dans le fuselage. Un autre point important réside dans les réglages et la programmation de la radio. Photo PP

Le centrage est également très important (comme sur tout modèle d’ailleurs) mais ici, s’agissant d’un modèle dit « de compétition », si on veut en tirer le meilleur, il faut tout affiner. Le centrage a donc été progressivement reculé bien au-delà du réglage de base. Et plus je le reculais, plus la performance augmentait. Actuellement, je suis à 123 mm du bord d’attaque (mesuré à l’emplanture). Et cela me semble un bon compromis entre la stabilité et la performance. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Cette version planeur pur a donc été essayée en plaine au treuil électrique et me donne entière satisfaction. Notre petit treuil Graupner (pas très puissant à côté des treuils de F3B) permet tout de même de monter à environ 150 m d’altitude si le treuillage est réussi. Vu le taux de chute de ces modèles, cela vous donne environ 10 minutes de vol par temps neutre. Photo PP

Pour la programmation, j’utilise 3 modes : un mode « treuillage » avec volets et ailerons légèrement baissés (les volets le sont un peu plus que les ailerons). Un mode vitesse avec les ailerons et les volets très légèrement relevés (utilisé principalement lors du zoom au treuillage). Un mode thermique avec volets et ailerons très légèrement baissés (les ailerons moins que les volets) et une très légère compensation à piquer à la profondeur. En phase d’atterrissage (butterfly), les volets se baissent au maximum (80°) et les ailerons se lèvent très légèrement pour garder de la défense avec une forte compensation à piquer sur la profondeur. Il y a également 30 % de différentiel aux ailerons. Les débattements sont assez importants mais je pilote avec peu d’amplitude aux manches … Chacun ses habitudes. Photo PP

VERSION ELECTRO :

Afin d’être plus autonome, j’ai ensuite décidé de monter une version électrique et après conseil auprès d’Airtech, le fuselage électro était commandé (en plus, il était en stock). Une petite commande du matériel électrique chez Silence Model (une bonne adresse et de bon conseil) et quelques séances d’atelier plus tard, la version électrique était prête. A noter que pour cette dernière, le fuselage est plus long que celui du planeur pur car il est prévu pour s’adapter également sur la version 4 mètres (avec également un stabilisateur plus grand dans ce cas (toutes les infos sont sur le site d’Airtech)). Pour moi, le passage d’une version à l’autre consiste simplement à transférer l’aile et le stabilisateur d’un fuselage à l’autre, sans oublier de changer le programme de la radio ! Ce fuselage plus long augmente d’ailleurs la stabilité longitudinale de l’Xplorer et du coup, il est encore plus performant. Photo PP

La principale différence avec la version planeur pur provient du fait que pour dégager la place de la batterie de propulsion, les servos de direction et de profondeur sont logés dans une trappe sous le fuselage au niveau de l’aile. Cette trappe est tout simplement tenue par du scotch. Photo PP

La prise de poids correspond à celui de la batterie de propulsion et du moteur, ce qui est peu sur un modèle de 3.80 mètres d’envergure. La charge alaire est à peine augmentée. Cette version procure un taux de montée plus que correct sans être fulgurant comme certains électriques musclés mais c’est bien suffisant autant pour le vol en plaine qu’à la pente. Les photos qui illustrent ce commentaire ont d’ailleurs été prises lors de deux séjours de vol de pente à la Madeleine en août 2013 et en juillet 2014 (c’est la cure annuelle !). Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Ce qui est très appréciable en vol de pente avec cet électrique, c’est la sécurité apportée par le moteur (environ 6 minutes d’autonomie) lorsqu’il n’y a pas de dynamique et que personne ne vole ! On part donc théoriquement dans l’inconnu. Mais il lui suffit d’un rien pour rester en l’air et le moindre thermique le propulse au-dessus de tous les autres. Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Un autre élément considérable, c’est l’efficacité des volets pour sortir d’une pompe ou à l’atterrissage. Quand la bonne compensation à piquer de la profondeur est trouvée, le dosage de la descente est très facile et le planeur se pose à vos pieds. Mais il ne faut surtout pas oublier de rentrer les volets juste avant de toucher le sol au risque de faire souffrir les pignons des servos ou les volets eux-mêmes. Simple question de réflexe ! Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Photo PP

Bref, avec ce modèle, que ce soit en planeur pur ou en électrique, ce n’est que du bonheur. Un de mes moments préférés, c’est un vol en fin de journée d’été, soit à la pente, soit en plaine, avec un temps très neutre ou rien ne bouge et pendant lequel on fait vraiment corps avec le planeur et où l’on voit immédiatement les effets de chaque ordre donné aux gouvernes. C’est d’ailleurs le meilleur moment pour effectuer les réglages d’un modèle. Si tout cela vous a donné envie d’acquérir un Xplorer, ne vous privez pas, mais il faudra un peu casser la tirelire ! Bons vols en Xplorer. Photo PP
Patrick Piotte

Publié dans Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Crue de l’Adour à Saint-Vincent-de-Paul


 Photos GF 1920 X 1080 pixels OB du 05 février 2015

Crue de l'Adour à Saint-Vincent-de-Paul

Les Barthes de Saint-Vincent-de-Paul (40) sont sous les eaux de l’Adour ! Photo Mobius OB du 05 février 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les caprices d’un fleuve ! Quand le bassin de l’Adour est sujet aux inondations… Comme en témoignent ces photographies prises dans les Barthes de l’Adour ce jeudi 05 février 2015, l’Adour est sorti de son lit à Saint-Vincent-de-Paul. Prairies humides et marécageuses, les Barthes situées de part et d’autre du fleuve jouent aujourd’hui le rôle d’écrêtement des crues et servent de grands réservoirs de rétention. Dans la vallée de l’Adour, bien que les habitants de ce charmant village landais soient habitués aux inondations, la crue de l’Adour vue du ciel est toujours aussi impressionnante ! OB  Photos Mobius OB

Publié dans Inondations de l'Adour, Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Vol en Stearman PT17 sur le Bassin d’Arcachon


Construit entre 1934 et 1945 à presque 10 000 exemplaires, le Boeing PT-17 Stearman a permis de former de nombreux pilotes américains de la Seconde Guerre mondiale. Le 31 mai 2012, Antoine Chabbert (au centre) a exaucé le rêve d’Alain et de Dany Dubau en leur faisant revivre des moments uniques qu’a vécu toute une génération de jeunes pilotes dans les années 40. C’est en Gironde, à Andernos-Les-Bains (33) que nos amis nantais ont pris place à bord de cet avion d’entraînement légendaire pour faire un vol d’initiation au-dessus du Bassin d’Arcachon. Cliquer sur l’image pour découvrir les 45 photos réalisées par Alain Dubau. Photo AD

Salut Olivier,
En attendant la reprise de l’activité photo, voici une vidéo de Dany concernant notre vol sur Boeing Stearman PT-17 054 réalisé à Andernos-Les-Bains, le 31 mai 2012. Notre pilote Antoine Chabbert (pilote Boeing 777 chez Air France dont le papa Bernard Chabbert est bien connu du milieu aéronautique pour ses nombreux reportages), nous a fait découvrir les joies du vol à l’ancienne, la tête dans les nuages et l’écharpe au vent. Un rêve d’enfant qui se réalise et croyez-moi… Nous sommes prêts à recommencer !
Alain Dubau

Comme Alain et Dany Dubau, offrez-vous la magie d’un vol en Boeing PT-17 Stearman ! Aux commandes de ce merveilleux avion de collection, Antoine Chabbert, officier pilote de ligne chez Air France est issu d’une famille de passionnés d’aviation. Replongez-vous au cœur de l’histoire et volez dans un appareil de la Seconde Guerre mondiale qui fut utilisé comme avion de formation. Dans la peau d’un élève pilote de chasse de l’US Navy, vous profiterez d’une vue privilégiée sur le Bassin d’Arcachon ! OB  Cliquer sur l’image pour rejoindre le blog d’Antoine. Photo AD

Publié dans Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les winglets et les Cigognes blanches


L’aile de la Cigogne blanche est une véritable source d’inspiration pour les innovations en matière d’aéronautique. Cliquer sur l’image pour en savoir plus sur les sciences de l’aérodynamique et de la biomimétique. Photo AD

Quand Dame Nature et l’aéronautique font bon ménage ! La plupart des inventions humaines sont issues de l’observation de la nature. En aéronautique, les grands oiseaux migrateurs ont largement contribué à améliorer les performances aérodynamiques d’un aéronef ! Traînée induite par la portance, ce qui ralentit un avion ou un planeur… Le tourbillon marginal ! Késako ? Comment l’atténuer ? En s’inspirant tout simplement des oiseaux planeurs tels que la Cigogne blanche dont la pointe flexible des rémiges primaires permet de réduire la création du vortex… Le winglet ! Merci la cigogne ! OB  Photo EL

Publié dans Cigogne blanche landaise, Planeur RC | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

DBS911 RC modeler


DBS911 RC modeler est un blog très sympathique où vous découvrirez des essais de modèles, de matériels RC et des articles techniques de qualité. Cliquer sur l’image pour rejoindre le blog de Michel. Photo DBS911 RC modeler

Haut comme trois pommes et âgé d’à peine 13 ans, Michel découvre le vol radiocommandé dans les années 70. Avec deux de ses camarades, c’est à Pau et avec les moyens du bord qu’il s’est tout d’abord initié à l’aéromodélisme en se familiarisant avec le vol circulaire. Passionné de construction, ce jeune modéliste avait même fabriqué sa première radiocommande car à l’époque, le modélisme RC était une affaire de passionnés talentueux bricoleurs où la propulsion électrique n’existait même pas en rêve ! Aujourd’hui, Michel apprécie plus particulièrement les beaux modèles performants fabriqués dans les pays de l’Est lorsque les constructions composites sont bien réalisées (les modèles F5B.CZ, par exemple). Il s’intéresse plus particulièrement à la technique, à son approche rationnelle et mène une intense activité de vulgarisation. Comme vous pourrez le constater dans son blog, Michel touche à tout mais se déclare expert en rien ! Il fait partie de cette catégorie de modélistes qui aiment construire dans le but d’améliorer leur propre modèle où l’aspect technique de la conception et l’industrialisation des produits essayés attire aussi son attention. Ce site sans prétention souhaite avant tout nous apporter des informations factuelles sur les modèles ou les produits essayés… Très bien présenté, le blog de DBS911 RC modeler nous fait part de tests objectifs et argumentés, de comparatifs, de chiffres et d’un vécu dans le merveilleux monde des petits avions. OB

Publié dans Planeur RC | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire